Une déception ! Too long in exile marque après les albums très réussis de la fin des années 80 et ceux du début des années 90 celui d’un retour aux sources. Ca commence très bien avec trois superbes morceaux dont une reprise du “lonely avenue” de Ray Charles et un bon blues “Big time operators”. Par contre la suite est franchement pénible à une ou deux exeptions près. Ceux qui veulent avoir la version de “Gloria” avec John lee Hooker se le procureront quand même. Les autres passeront leur chemin car tout le reste du disque se dilue dans un exercice de style visant à démontrer la virtuosité des accompagnateurs. C’est pas le Van que je préfère !