Stéphane Deschamps décrivait dans les Inrocks Lou Barlow comme un "soul singer des banlieues blanches". On peut pas mieux résumer l