Annoncé par l’éclaireur « I’m still free » il y a quelques mois, « The soul of Spain » vient confirmer le retour aux affaires de Josh Haden, 17 ans après le séminal « Blue moods of Spain » qui posait les bases d’un style unique dans lequel les climats sombres et ralentis réussissaient la fusion idéale et improbable du jazz (Josh est le fils du contrebassise Charlie Hadden) et de la pop. Le style n’a pas bougé d’un iota. Tout juste, le riff musclé qui rythme l’excellent « because your love »‘ entretiendra t-il la brève illusion qu’une (r)évolution a bien eu lieu… Que nenni ! On est ici en terrain connu : même langueur, pulsion rythmique ralentie jusqu’à l’hypnose et le chant scandé de Josh qui égrène avec une troublante clarté les déclinaisons du tourment amoureux, thème unique de toutes les chansons de Spain ! Et il faut bien dire que la recette fonctionne toujours aussi bien. Elle aurait pu tourner en rond comme sur les albums précédents (« She haunt my dreams », « I believe ») mais quelques douceurs parfaitement maîtrisées font que Josh évite le piège de la redite, « I’m Still Free », le très beau « All I can give », « Sevenfold »,  « I love You » ou encore l’alangui « Hang your head down low » qui clôt l’album. On pourrait ergoter sur quelques compositions plus faiblardes mais ce serait bouder un réel plaisir de retrouver un groupe cher (et rare) en grande forme !