Miossec /1964

Son disque le plus abouti, celui de l’alliance presque parfaite de la musique et des mots

Ray Lamontagne / Trouble

Un premier disque hors du temps et des modes et beaucoup d’espoirs placés en lui.

REM /About the sun

Leur meilleur disque depuis Automatic for the people. Contient au moins trois ou quatre chansons à placer sur un futur best of à coté de « Losing my religion », « The one I love » ou « Man on the moon ».

Dr John / N’awlinz dis dat or d’udda

Le Doc revisite les classiques de la nouvelle Orleans et réussit le miracle de les faire sonner comme au premier jour.

Loretta Lynn / Van Lear Rose

Pour la voix et les chansons de la grande dame mais aussi pour les guitares de Jack White, le « Fortunate son » (Ecoutez sa version du « Jolene »de Dolly Parton sur le DVD des White Stripes !).

The Libertines /The Libertines

Indiscutablement le disque de rock’n’roll de l’année

Daniel Darc /Crève Cœur

Un retour inattendu mais bouleversant de grâce et de simplicité. Une formule qui va droit au cœur.

JJ Cale / To Tulsa and Back

Souvent copié, jamais égalé ! Un cru 2004 d’une excellente tenue.

Mark Lanegan / Bubblegum

Peut être le plus grand songwriter américain méconnu (ex-aequo avec Mark Eitzel). Son meilleur disque à ce jour.

Amadou et Mariam /Dimanche à Bamako

Où le duo malien confirme toutes les promesses entrevues depuis les premiers singles. Et pas seulement grâce à la présence de Manu Chao