Gonzo Music

Pour son 37éme album studio, l’ami Van Morrison s’est concocté une petite sélection nostalgique des standards de blues et de gospel entendus durant sa prime enfance dans les années d’après-guerre. On retrouve ainsi, au casting idéal que représente « Roll With the Punches », Bo Diddley, T Bone Walker, Count Basie, Sam Cooke, Lightin’ Hopkins, Little Walter, Bo Diddley…et un certain Van Morrison dont les propres compositions originales sont loin de dépareiller cette belle harmonie ébène.  Bien au contraire !

Les échos

Van Morrison paie sa dette au blues. Dans ce trente-septième album, Van Morrison, soixante-dix ans, reprend des titres célèbres du répertoire américain. Plus cinq inédits. Il jouera à Pleyel le 17 novembre.

La dépêche

L’autre Morrison de l’histoire du rock se prénomme Van et il est lui, bien vivant. Dans «Roll with the punches» (Exile/Caroline), le chanteur et guitariste irlandais de 72 ans rend hommage à ceux qui l’ont inspiré. Il reprend 10 standards blues et soul qui ont franchi admirablement le temps («Bring it on home to me», «Ride on Josephine»…) y ajoutant 5 compositions maison du même tonneau (excellents «Transformation» et «Too much trouble»). La voix de Van Morrison est l’instrument idoine : rauque, écorché vif – en un mot magique. S’y ajoutent de superbes arrangements de guitares et des chœurs à vous faire fondre. Diable d’homme !

La Libre Belgique

À 72 ans, l’ami Van Morrison fait le bilan. Grand habitué des variations de plaisirs et de genres qui l’ont vu passer par la soul, le rock, mais aussi la country et le folk – le Nord Irlandais sort un 37 ème album centré sur… le Blues. SON blues, celui qui l’a accompagné, influencé et formé au long de toutes ces années. Comme pour mieux rendre hommage à ses maîtres spirituels, George de son prénom ne propose que cinq compositions originales et reprend dix classiques du genre, qu’il réinterprète avec ses musiciens et l’ami Jeff Beck présent sur cinq titres….