John Fogerty

Deja Vu All Over Again

La nouvelle livraison de John Fogerty, le plus grand songwriter américain vivant ? Rappelons pour les plus jeunes qu’avec le Creedence Clearwater Revival, Fogerty aligna à la fin des sixties, en pleine déconfiture baba cool, une multitude de classiques instantanés qui inspireront Springsteen, Mellencamp ou Tom Petty pour ne citer que les plus connus. Héritier des rockers fifties (Little Richard, Chuck Berry) et alter ego d’un Bob Dylan pour la capacité à écrire des ballades d’une évidence définitive (« Have you ever seen the rain » au hasard), sa carrière solo a connu une longue éclipse entre 1975 (1er album solo) et 1985 (retour en grâce avec le remarquable « Centerfield ») à cause de sérieux problèmes juridiques avec son ancienne maison de disques (Fantasy). Depuis, il alterne le très bon « Blue Moon swamp » et le très mauvais « Eye of the zombie » même s’il ne surprend plus vraiment. Enregistré à la maison avec le producteur Bob Clearmountain, ce dernier album d’une bonne tenue générale brasse comme souvent tous les styles du rock américain tendance roots avec plus ou moins de réussite. Mais la magnifique ballade qui donne son titre à l’album mérite à elle seule l’acquisition de ce disque. Et puis un disque de Fogerty, c’est comme un disque de Van, on achète les yeux fermés et on juge après !