Peut-être le dernier grand disque de Van. Hymns to the silence est un double sur lequel il y a pas grand chose à jeter. Van y creuse le sillon entamé avec Avalon Sunset, celui des longs morceaux parlés où il s’étend avec une certaine sérénité sur les souvenirs de sa jeunesse perdue (« Take me back »). Nostalgique certes mais jamais lourd et souvent empreint d’une réelle beauté formelle. Et puis, il y a aussi « Carrying a torch », énorme chanson soul, une des plus belles de toute son oeuvre.