Du bon voire du très bon, Enlightenment annonce Hyms to the silence. Plus concis, on peut aussi le trouver un peu moins dense. Il fait aussi partie de ces disques sortis pendant l’une des périodes les plus créatrices de Van ; la fin des 80’s et le début des 90’s. Real real gone qui ouvre l’album est un classique instantané.