Assurément, l’un des albums les plus attendus de ce début d’année. Ce nouveau groupe d’Athens, Virginie (REM, Vic Chesnutt) emmenée par une chanteuse charismatique, Brittany Howard, fait le buzz depuis un moment sur le net. On a pu ainsi dénicher avant la sortie de l’album quelques videos ou cette dame livre des performances scéniques habitées qui convoquent les souvenirs des anciens les plus glorieux, Janis Joplin et Otis Redding viennent spontanément à l’esprit quand on la voit en scène. Et comme derrière, le groupe qui l’accompagne ne fait pas dans la fioriture, on pensera au Creedence (le bassiste fait d’ailleurs étrangement penser à Doug Clifford période « Cosmos Factory ») ou aux Kings of Leon, il n’en fallait pas plus pour éveiller notre curiosité.

L’album est, pour une fois, à la hauteur des espérances. La production est dépouillée juste comme il faut  et met en valeur leur neo-soul. Brittany chante avec toujours autant de conviction, les chansons sont dans l’ensemble très bonnes même si le single « Hold on » et une ou deux autres sortent un peu du lot. Comme toujours avec ce genre de performers, on préférera courir les voir sur une scène mais le disque tiendra bien sa place dans votre ipod. Seul bémol, ce disque est presque trop « classique » pour emporter l’adhésion des plus jeunes mais avec une telle énergie, cette dame est cependant capable de ratisser large.